Plastimo

FAQ & Tutoriels Sécurité

Sécurité
  • Découvrez le rapport du bar du port sur les radeaux

  • Equipement IOR

    L'équipement complet IOR comprend, en plus de la perche et de son ensemble d'éclairage :

    • 1 bouée fer à cheval
    • 1 ancre flottante  (réf. 25354)
    • 1 sifflet (réf. 16303)

    Le règlement IOR stipule qu'en mer, la perche doit être totalement déployée

  • Gilet 50 N, 100 N ou 150 N en croisière côtière ?

    Pour la croisière, les gilets et brassières 100 Newtons nous semblent être le minimum "raisonnable", même si les aides à la flottabilité 50 Newtons sont réglementaires en 5ème catégorie. En effet, ce n'est qu'à partir de la catégorie 100 Newtons qu'un gilet est équipé de moyens de repérage et, surtout, qu'il assure le retournement d'un naufragé même inconscient.

    C'est aussi la raison pour laquelle les gilets pour enfants (porteur 30 kg maxi) n'existent qu'à partir de la catégorie 100 Newtons.

    Vous envisagez l'achat d'un gilet 150 Newtons ; vous êtes donc à priori soucieux de votre sécurité puisque vous vous intéressez aux modèles les plus performants. En restant dans la catégorie 150 Newtons, avez-vous pensé à un gilet gonflable ?  Parfaitement réglementaire, un gilet gonflable présente en plus l'avantage d'être moins encombrant. A performances égales, comparez selon vos propres critères (encombrement, poids, prix).

  • Pour les enfants : gilet gonflable ou gilet mousse ?

    Les 2 types de gilets répondent aux exigences fixées par la norme CE ; ils assurent tous les deux le retournement et soutiennent efficacement la tête hors de l'eau.

    Le gilet gonflable pour enfants est systématiquement à gonflage automatique ; même si l'enfant tombe à l'eau inconscient ou ne sait pas nager, le gilet se gonflera au seul contact de l'eau de mer.

    Quoiqu'il en soit, nous recommandons le gilet gonflable pour un enfant à partir de 6 ou 7 ans, c'est-à-dire un enfant sachant déjà nager et se déplaçant à bord avec une certaine aisance.

    Le gilet gonflable est idéal pour un enfant déjà familiarisé avec la vie à bord ; peu encombrant, il contribue à une plus grande aisance de mouvement, à des déplacements plus faciles,  et l'invite à participer encore davantage à la vie à bord.

    • Pour un très jeune enfant, le gilet traditionnel en mousse, bien enveloppant, nous paraît plus adapté. Par ailleurs, les parents trouveront quelques avantages supplémentaires dans le gilet en mousse : il "entrave" relativement les mouvements de l'enfant à bord et sert aussi de "pare-choc" très appréciable à bord !
    • Enfin, pensez  aux filets de filière : en plus du gilet qui est le minimum obligatoire, le filet de filière est une simple et sage précaution...
  • Installation des lignes de vie

    L'installation de lignes de vie est indispensable pour permettre le déplacement sur le pont tout en restant attaché à son harnais. Malheureusement, cet élément de l'ensemble "harnais-longe-ligne de vie" est souvent négligé, voire "bricolé".

    Plastimo vous rappelle quelques principes :

    • L'ancrage d'une ligne de vie ne doit être effectué que sur les points prévus à cet effet.
    • Les points d'ancrage doivent impérativement traverser le pont et être montés avec une contre-plaque. Ils doivent résister au moins à 3 tonnes.
    • Une ligne de vie ne doit pas comporter de noeud, et les coutures doivent être éprouvées et calibrées. Idéalement, les lignes doivent être situées le plus à l'intérieur du bateau possible pour éviter de tomber à l'eau.
    • Les lignes de vie en sangle offrent l'avantage de ne pas rouler sous les pieds. Comme sur toutes les fibres, un vieillissement même imperceptible apparaît dans le temps (UV, eau salée, température). L'idéal est bien sûr d'hiverner ses lignes de vie. Quoiqu'il en soit, elles doivent être changées régulièrement, et nécessairement après un temps cumulé d'exposition en extérieur de 2 ans.
  • Entretien des harnais de sécurité

    Essayez votre harnais :

    Un harnais, c'est personnel ; les sangles doivent être ajustées à votre corpulence, et il est essentiel que vous sachiez l'enfiler rapidement. Essayez-le et surtout réglez-le.

    Veillez à l'entretien de votre harnais :

    Le harnais est un élément fondamental de votre sécurité et doit donc faire l'objet de toute votre attention. A la différence d'une gilet sur lequel la flottabilité peut être testée et d'éventuels signes d'usure peuvent apparaître de façon visible, un harnais peut perdre ses performances d'origine sans signes manifestes.

    Il est donc essentiel que vous prêtiez la plus grande attention à son entretien :

    • Rincez-le après utilisation
    • Vérifiez les coutures régulièrement
    • Eliminez et remplacez systématiquement un harnais présentant des signes d'usure et/ou ayant été sollicité. Nous recommandons aux coureurs et régatiers assidus, dont les harnais sont utilisés de façon intensive et particulièrement exposés aux rayons UV, de changer leur harnais tous les ans.
    • N'utilisez jamais un harnais pour une utilisation autre que celle prévue.
  • Entretien et révision des gilets gonflables

    Comme tout gilet, un gilet gonflable doit être régulièrement révisé. Cela peut être fait très simplement par l'utilisateur en suivant les instructions de la notice, ou par une station agréée Plastimo.  Il est conseillé de posséder à bord un kit de recharge pour chacun des gilets embarqués.

    Le gilet gonflable doit être impérativement porté SUR la veste de quart.
    Comment faire réviser votre gilet gonflable ?

    Pour être certain de son parfait état de fonctionnement, un gilet gonflable doit être révisé régulièrement.
    La vérification d'un gilet peut être réalisée par l'utilisateur, en suivant les instructions de la notice. Cependant, nous vous recommandons de faire réviser votre gilet soit en usine chez Plastimo, soit dans l'une de nos stations agréées

    En quoi consiste une révision* de gilet gonflable ? (*à l'usine Plastimo ou dans une station agréée)

    • Vérification minitieuse de l'état général du gilet
    • Gonflage et contrôle de l'étanchéité de la chambre à air
    • Vérification du système de gonflage (tête de percussion, bouteille de CO²)
    • Pliage et reconditionnement du gilet

    En l'absence de réglementation fixant une périodicité de révision,  Plastimo recommande une révision en usine ou en station agréée tous les 2 ans.
    En cas d'utilisation intensive ou professionnelle, une révision annuelle est préconisée.

  • Entretien des longes

    Il est essentiel de s'assurer de la bonne compatibilité entre un harnais et sa longe, notamment au niveau des résistances, et donc de ne pas "bricoler" une longe ; ces résistances sont déterminées par la norme de référence et  par l'âge du harnais :  le vieillissement de la sangle, même imperceptible visuellement, ne saurait être ignoré.

    Une longe est caractérisée par :

    • Le nombre de brins : une longe double a 2 brins. Elle permet de rester en permanence attaché même lorsqu'on se déplace.
    • Le nombre de mousquetons : il n'y a pas forcément un mousqueton à chaque extrémité ; la longe peut être intégrée au harnais par une boucle (cf. longe réf. 31558).
    • La longueur des brins : la longueur standard est de 2 m, mais lorsqu'une longe est double, le 2ème brin est réduit à 1 m pour permettre de s'accrocher serré. Le principe d'un harnais est d'empêcher de tomber à la mer : il faut donc être le plus court possible et le plus souvent possible. Les longes sont plus courtes sur les harnais pour enfants.
    • Elasticité :  la présence d'un élastique est un élément de confort indéniable puisque la sangle est "raccourcie" pour les déplacements. Plus silencieuse et entravant moins les mouvements, la longe extensible est le modèle choisi par les navigateurs qui portent régulièrement leur harnais.
  • Balises EPIRB et PLB : quelles différences ?

    Les balises EPIRB (Emergency Position Indicating Radio Beacon) ou PLB (Personal Locator Beacon) servent à alerter les équipes de secours
    en cas de détresse. Elles transmettent un message codé sur la fréquence 406 MHz, message relayé par satellite et station terrestre jusqu'au
    poste de coordination des secours le plus proche de la zone d'intervention. Ces balises offrent un complément moderne aux traditionnelles
    fusées de détresse, et présentent l'avantage d'une couverture globale de l'alerte.

    Les balises EPIRB et PLB s’enregistrent sans frais (selon les pays).

    * Une balise EPIRB se stabilise en position d’émission lorsqu’elle flotte. Une PLB flottante doit être maintenue en position d’émission par l’utilisateur.

    Dois-je choisir le GPS en option ?Dois-je choisir le GPS en option ?

    Les balises EPIRB et PLB avec GPS (Global Positioning System) intégré permettent une alerte quasi immédiate et une précision de localisation accrue. Votre position au moment de la détresse est calculée et transmise aux satellites COSPAS-SARSAT puis
    aux centres de secours. Elle est actualisée régulièrement (toutes les 20 minutes) en suivant votre dérive.